Ca y est, j’y suis enfin. Pico est une île sur laquelle un volcan du même nom culmine à 2350m. C’est aussi un endroit ou la tradition baleinière se fait encore beaucoup sentir. Après un escale à Lisbonne, je suis récupéré par Gary à l’aéroport et le temps de manger un snack rapide, me voilà prêt pour une plongée de test que je n’oublierai pas de sitôt : après avoir longé une paroi rocheuse sur une centaine de mètres, nous arrivons à une grotte en bas de laquelle une grosse raie pastenague se repose. La grotte est habitée par des milliers de crevettes. On les sent qui nous frôlent la main. Au sortir de la grotte, balistes et barracudas croisent paisiblement devant nous et au-dessus d’eux, surprise : trois requins hä, que l’on appelle aussi milandre ou tope en anglais, passent en ligne droite à petite allure. Ils mesurent environ 1m50 et ne nous pas remarqué. Ces requins sont totalement inoffensifs, et très timides, ils se montrent rarement. Alors que nous regagnons le rivage, une raie aigle passe sur le fond juste en dessous de nous. Pour cette plongée de test, le guide de palanquée m’a demandé de ne pas prendre d’appareil photo afin que nous puissions nous concentrer sur la maitrise du matériel de plongée en priorité. Mais les occasions ne manqueront pas par la suite.

Durant mon séjour à Pico, les plongées côtières me permettront d’approcher les magnifiques girelles arc en ciel, barracudas, balistes, murènes, liches mais c’est à princesse Alice, une montagne sous-marine située à 4h de bateau de Pico, que je ferai la plus belle rencontre aquatique de ma vie (hors cage) à ce jour. 

P1040567

P1040593

P1040660

 

P1170485

P1170603